samedi 28 décembre 2013

Petits biscuits d'apéro au thym

Noël passé, les estomacs encore engourdis par tous les bons plats engloutis, nous nous sommes dit qu'il était peut-être utile de vous proposer une recette de biscuits inspirée des palmiers au thym réalisés lors de l'apéro-récolte. En apéritif au Nouvel An, vos estomacs et invités surtout vous diront "merci".

Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 10-15 minutes

Les ingrédients: 
- 1 pâte feuilletée 
- De l'huile d'olive
- Du miel 
- Du thym séché
- Du Poivre
- Des emporte-pièces de votre choix


Déroulez la pâte feuilletée délicatement et découpez des formes de votre choix. 
Si vous n'avez pas d'emporte-pièces, vous pouvez utiliser une pointe de couteau et laisser parler votre créativité ou encore ou encore un verre pour de simples ronds.
Récupérez les chutes de pâte, ils vous permettront de réaliser encore plus de biscuits.

Disposer une feuille de papier sulfurisé sur votre plaque de four et déposez les formes obtenues. Laissez un petit espace entre elles pour éviter qu'elles ne se touchent lors de la cuisson.
Dans un bol, mélangez 3 CàS d'huile à 1 grosse CàS de miel et assaisonnez de deux tour de moulin à poivre. A l'aide d'un pinceau, badigeonnez-en les formes de pâte feuilletée et parsemez ensuite de thym séché.
Placez dans un four préchauffé à 180° pendant environ 10-15 minutes. Le temps dépend surtout de la puissance de votre four donc surveillez régulièrement.
Laissez refroidir et dégustez!

Les biscuits au thym, légèrement caramélisé grâce au miel, sont une pure folie. Testez-les!

***

mardi 17 décembre 2013

Quelques nouvelles...

Bonsoir à tous,

Petit article afin de vous tenir informé de l'avancée du projet "Aromatisez-vous".

Fin du mois de septembre, nous avions envoyé notre candidature suite à l'appel à projet "alimentation durable" lancé par l'IBGE. Malheureusement, celle-ci n'a pas été retenue. Grande déception mais nous n'oublions pas que c'est grâce au soutient de l'IBGE, reçu en 2012, que nous avons pu commencer activement l'aventure "Aromatisez-vous".

Autre nouvelle, plus réjouissante cette fois. 
Il y a quelques semaine, nous avons rencontré l'Echevine de l'Environnement, de l'Energie, du Développement durable et des Espaces verts de la Commune de Woluwe-Saint-Pierre, Caroline Lhoir, dans le but de présenter le projet et de discuter de l'éventualité de l'installer au sein de différents espaces. Très intéressée, Caroline Lhoir, nous a proposé de préparer un dossier regroupant toutes les informations utiles concernant les espaces (mesures, plans...) ainsi que nos besoins matériels... 
La semaine dernière, nous nous sommes donc rendu sur les différents sites afin de prendre les mesures et d'établir les plans. Ça avance, ça avance...

Dans les nouvelles plus générales, nous sommes également en discutions avec la Commune d'Ixelles afin de prévoir la suite du projet au sein des 3 espaces déjà existants.

Passez une bonne soirée et surtout une bonne semaine.
Restez attentif, le prochain article sera d'un genre nouveau :)

***
 

mercredi 11 décembre 2013

Les fruits du Rosa Gallica

Autre fruit de notre Cueillette Sauvage Urbaine du 19 octobre 2013, le cynorhodon ou plus communément appelé "gratte-cul" puisqu'il fournit entre autres du poil à gratter. Avis donc aux farceurs : on vous donne la recette en fin d'article.

Sur un plant botanique, le cynorhodon est en fait un faux-fruit provenant de la transformation du réceptacle floral du rosier et plus généralement des plantes du genre Rosa, de la famille des Rosacées.

Celui que nous avons récolté provient précisément du Rosa Gallica - aussi appelé rosier de France ou rosier de Provins. Il s'agit d'une espèce de rosier originaire d'Europe centrale et méridionale et d'Asie Occidentale.
Ces rosiers se présentent sous la forme d'arbrisseau à feuilles caduques pouvant mesurer jusqu'à 2 mètres de haut. Les tiges sont munies d'aiguillons et de poils glandulaires.
Les feuilles comptent de 3 à 7 folioles vert-bleu et les fleurs, quant à elles, sont réunies en groupes de 1 à 4. Ce sont des fleurs simples composées de 5 pétales rose odorantes.

Comme vous pouvez peut-être le constater sur la photo de la récolte, les fruits sont charnus et ils ont une forme globuleuse à ovoïde. Ils mesurent de 10 à 15 mm de diamètre et sont à maturité lorsqu'ils sont de couleur rouge-orangé. Ils forment une espèce de petite urne, ouverte sur le sommet, qui porte les restes desséchés des étamines et des sépales. A l'intérieur, on retrouve entre 20 à 30 vrais fruits qui sont appelés les akènes issus de la transformation des carpelles, contenant chacun une seule graine.
Les cynorhodons arrivent à maturité en automne.

Mais comment utiliser ses fruits?
Comme dit plus haut, les cynorhodons contiennent des poils qui doivent être très soigneusement enlevés car ils sont très irritants pour la peau et les muqueuses. Encore une fois, ce n'est pas pour rien qu'on les appelle les « poils à gratter » ou encore "gratte-cul"! Mûrs lorsqu'ils sont blets, les fruits sont alors comestibles, assez astringents et acides.
Seuls ou mélangés à d’autres fruits, les cynorhodons peuvent se préparer comme les confitures, les gelées ou les marmelades.
Il est également possible de les faire cuire légèrement afin de former une pâte qui se mange sucrée avec des laitages. Cette préparation procure à l’organisme un apport nutritif important et facilement assimilable.
Mais encore, séchés et si on le souhaite réduits en poudre, on peut utiliser les cynorhodons pour réaliser des décoctions - bouillis moins de 5 minutes -, des tisanes mais aussi de la bière ou du vin.

Malheureusement, nous n'avons pas réussi à conserver suffisamment longtemps ces fruits afin de les utiliser dans une préparation. Quoi qu'il en soit, les quelques recettes citées ci-dessus sont déjà très inspirantes et nous ne manquerons pas, lors d'une prochaine cueillette, de les préparer plus rapidement.  
Quels sont les intérêts du cynorhodon ?
Et bien, ils sont riches en vitamine C (20 fois plus que les agrumes), en vitamines B et PP, en provitamine A et en sels minéraux, et contiennent des sucres.
Les cynorhodons sont employés contre les diarrhées, l’avitaminose et l’asthénie. On les utilise en décoction ou en macération dans de l’alcool avec adjonction de sucre.
Il paraitrait même que les herboristes utilisent aussi les poils de cynorhodons, administrés alors à jeun et enrobés dans du miel, pour éliminer l'ascaris - un ver parasite qui se trouve dans l'intestin chez l'humain mais aussi chez l'animal.

A bientôt pour un prochain article.

Oh, au fait... chose promise, chose due, voici donc la recette du "poil à gratter". Il s'agit d'une "recette" très simple, à la portée de tous. Attention donc aux vengeances!
Prenez vos fruits et ouvrez-les en deux. Laissez-les sécher totalement.
Une fois sec, vous pourrez alors extraire très facilement les graines entourées de poils. 
Ce sont celles-ci qu'il faut récolter et ensuite, c'est à vous de jouer!

NB : Lorsque vous avez terminé de récolter ces petites graines, lavez-vous les mains de suite. Sinon gare aux surprises!


***

samedi 7 décembre 2013

Les 200 !!!

Il ne fallait même pas attendre la Noël... Saint Nicolas s'en est chargé et nous a bien gâté. Nous avons atteint les 200 "j'aime" sur Facebook!

Merci à tous! 

***

jeudi 21 novembre 2013

L'aubépine

Lors de notre Cueillette Sauvage Urbaine, du 19 octobre 2013, nous avions également récolté des baies d'aubépine.

Mais qu'est ce que l'aubépine? Comment peut-on la reconnaitre?
L'aubépine est originaire d'Europe et d'Asie et est très courant dans nos régions. Il faut savoir qu'il existe plusieurs sortes d'aubépine mais que celles qui sont utilisées à des fins pharmacologiques et culinaires sont l'aubépine à un style (Crataegus monogyna) et l'aubépine épineuse (Crataegus laevigata). 
Ces deux espèces se présentent sous la forme de petits arbres de 2 à 4 mètres. Les feuilles, ovales et lobées, sont de couleurs vertes foncées brillantes. Les fleurs, qui apparaissent entre avril et mai, sont blanches, réunies en bouquet et légèrement parfumées. Les fruits ont, quant à eux, la forme de baies rouges et résistent très longtemps.

L'aubépine peut être appelé de différents noms tels que bois de mai, bonne de nuit, épine de mai, poire d'oiseau, valériane du cœur ou encore cenellier.

A quoi sert-elle? Quels intérêts a t-elle?
Une étude, réalisée en 1987, a démontré que l'aubépine régularisait les mouvements du cœur, aidait à bien dormir et chassait l'anxiété. 
Depuis lors, on dit qu'il s'agit de la plante du cœur par excellence!
L'aubépine est très appréciées pour ses nombreuses qualités : régulation du rythme cardiaque, amélioration de la circulation coronarienne et de la nutrition du muscle cardiaque, hypotenseur, cardiotonique, antispasmodique - elle calme les palpitations, diminue le stress et facilite le sommeil, grâce aux flavonoïdes, aux stérols et aux triterpènes que contient la plante -, calme les bouffées de chaleur, l'irritabilité, l'émotivité excessive, les vertiges et les bourdonnements d'oreilles. 
Sa consommation n'est pas toxique à moins, comme pour tout, qu'on en abuse ou qu'on réalise de fortes et longues cures.

Pour les préparations, on utilise les rameaux fleuris, récolté à la fin du printemps, les fruits, récolté au début de l'automne mais également les bougeons, en gemmothérapie, qui possèdent à la fois les propriétés de la fleur et les propriétés du fruit.

Mais comment utiliser l'aubépine?
On peut utiliser les fleurs d'aubépine en infusion par exemple, celle-ci a un gout très agréable. On laisse infuser, durant 20 minutes, 1 à 2g de feuilles et fleurs séchées dans 250ml d'eau bouillante. On peut consommer entre 3 et 4 tasses par jour.

Avec les baies que nous avons récoltés, nous avons décidé dé préparer une marmelade.
Voici notre recette:

Temps de préparation: 30 minutes
Les ingrédients:
- baies d'aubépine
- sucre semoule
- jus de citron

Commencez par bien laver les baies d'aubépine. Mettez-les ensuite dans une casserole et recouvrez-les d'eau bouillante. Laissez cuire pendant 10-15 minutes.

Passez les baies au moulin à légumes et pesez la pulpe obtenue.

Dans une casserole, mettez la pulpe et ajoutez la moitié de son poids en sucre avec 1 CàS de jus de citron pour 200g de pulpe. Faites cuire le tout pendant 5 minutes.
Selon les gouts, vous pouvez ajouter un peu de cannelle, ça transformera votre marmelade d'automne en marmelade de Noël.

Préparez un contenant stérilisé et mette-y la marmelade. 


Celle-ci se conserve aisément dans un endroit à l'abri de la lumière lorsqu'elle n'a pas encore été ouverte. Une fois ouverte, privilégiez le frigo.

A l'heure actuelle, vous pouvez encore trouver des baies d'aubépine. Celles-ci seront à mon avis bien mûres et il faudra les cuisiner rapidement.
Sachez également qu'il existe plusieurs recettes à base de baies d'aubépine comme par exemple des cookies aux baies d'aubépine, aux châtaignes et aux noix. Miam miam :)

N'hésitez pas à nous faire part de vos recettes ou à nous dire ce que vous avez pensé de la marmelade.
***

dimanche 27 octobre 2013

Le sureau

Samedi 19 octobre 2013, nous organisions notre première Cueillette Sauvage Urbaine aux alentours du site de la Plaine.

En plus du temps plutôt clément, la récolte fut très réussie! 
Le résultat? 1,5kg de fruits de Rosa Gallica, 500g de baies de sureau (Sumbucus nigra), 500g de baies d'aubépine et 1kg de châtaignes.
De quoi se régaler...

Commençons avec le sureau et plus particulièrement avec le Sumbucus nigra puisqu'il s'agit de l'espèce récoltée.
Il s'agit du sureau, aux baies noires, qui est le plus répandu en Europe. C'est un arbuste de 2 à 5 m de haut dont les baies se présentent sous la forme de parapluie suspendu.
Avoir du sureau dans son jardin à de nombreux avantages...
Grâce à son feuillage dense, aux nombreuses branches et aux rameaux creux, cet arbre offre des lieux de choix pour les oiseaux nicheurs, les abeilles sauvages et les guêpes.
Les fleurs attirent quantité de butineurs et les baies font le régal des oiseaux. Qui n'aime pas avoir dans son jardin de jolis petits oiseaux?
Lorsque le sureau perd ses feuilles, celles-ci peuvent être utilisées dans le compost car elles accélèrent la décomposition mais elles peuvent aussi servir à la réalisation d'un purin de sureau. Pour le réaliser, prenez simplement 1kg de feuilles que vous mettrez à fermenter dans 10L d'eau pendant au minimum 5 jours. Ce purin constituera un excellent répulsif qui fera fuir les chenilles, les pucerons et les petits mammifères. Cette solution est également un antifongique puissant grâce à la sambucine qu'elle contient.

Et pour notre santé?
Le sureau à plusieurs propriétés très intéressantes. Il facilite la digestion, aide à l'élimination urinaire et c'est aussi un anti-inflammatoire. Il adoucit également la gorge et les irritations bucco-pharyngée. Le sirop de sureau peut aussi réduire les effets de la grippe.

Comment consommer le sureau?
Les baies de sureau doivent être consommées de préférence cuites et non pas crues car elles sont légèrement toxiques et peuvent provoquer des maux d'estomacs surtout si elles ne sont pas bien mûres.

Mais en plus des baies, saviez-vous que les fleurs pouvaient également être consommées? Certes, ce n'est pas la période mais c'est toujours bon à savoir.

Les baies comme les fleurs peuvent être transformées en sirop. Et avec ce que nous avons récolté, nous avons décidé de tenter la préparation de ce fameux sirop de sureau. Voici notre recette:

Temps de préparation: 30 minutes
Les ingrédients: 
- 500g de baies de sureau
- 1 gousse de vanille
- 400g de sucre

Rincez brièvement les grappes de sureau et égrenez les fruits. Écrasez les baies de sureau et pressez-les à travers une étamine pour en extraire tout le jus.

Mesurez la quantité de jus obtenu. Comptez qu'il faut 1kg de sucre pour 1L de jus.
En ce qui nous concerne, nous avons obtenu 400 ml de jus de sureau. 

Mettez le jus de sureau dans une casserole et ajoutez le sucre ainsi que la gousse de vanille fendue dans la longueur. Portez à ébullition.

Une fois le jus en ébullition, baissez le feu et laissez encore cuire à petits bouillons pendant 30 minutes. Ensuite, retirez du feu et ôter la gousse de vanille.

Préparez un contenant stérilisé et versez-y la préparation. Laissez refroidir.


Le sirop obtenu peut se conserver plusieurs mois. Il se consomme dilué dans de l'eau avec, si vous le souhaitez, une rondelle de citron ; dilué dans du rhum ou du vin ; ou encore pure à raison d'1C à café le matin pour lutter contre la grippe ou encore sur un fromage frais pour l'aromatiser.

Et pour ceux qui ne sont pas friands du sirop, sachez qu'il existe aussi une recette de vin de sureau!

N'hésitez pas à tester notre recette et à nous dire ce que vous en avez pensé.

On se retrouve bientôt pour le prochain article qui concernera la transformation des baies d'aubépine...


***

samedi 19 octobre 2013

Le basilic

Ocimum basilicum 'grand vert'
Il y quelques semaines maintenant, nous vous proposions la toute première recette du site : Le pesto de basilic.

Même si on ne présente plus le basilic car celui-ci est très répandu à travers le monde, nous avions tout de même envie de lui consacrer un article afin de vous dressez son portrait...


Les propriétés médicinales du basilic:
  1. Le basilic contient une quantité non négligeable de vitamine C, ce qui en fait un très bon tonique, et de vitamine A, qui est antioxydante.
  2. Le basilic est un antispasmodique et un sédatif nerveux: Il calme les spasmes gastriques des personnes nerveuses, les migraines d'origine digestive ou nerveuse.
  3. Le basilic est une source de Calcium et de Phosphore: Il contient donc des minéraux essentiels au bon développement des tissus osseux.
  4. Le basilic est un coagulant: Le basilic séché est une source de vitamine K qui est nécessaire pour la fabrication des protéines participant à la coagulation du sang (autant dans la stimulation que dans l'inhibition de la coagulation sanguine).
  5. Le basilic est une source de Fer pour l'homme (pas pour la femme): Ce minéral est essentiel au transport de l'oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang.
Les remèdes maisons:
  1. Toux, maux de gorge: Infuser, hors du feu, 20g de feuilles et de fleurs de basilic dans 1l d'eau bouillante pendant 10 minutes. Boire entre les repas au moins 3 fois par jour.
  2. Stress, état crispé, tendu: Infuser, hors du feu, une cinquantaine de feuille de basilic dans 1l d'eau bouillante pendant 20 minutes au moins. Ajouter l'infusion à l'eau du bain. 
  3. Insomnie, digestion difficile: Quelques feuilles de basilic dans une tisane faciliteront l’endormissement après une journée stressante ou un repas trop copieux.
  4. Coups de mou: Mettre quelques feuilles de basilic dans une tasse de thé vert ou tout simplement dans de l'eau chaude.
Sa conservation:
Les feuilles fraiches ne se conservent pas longtemps c'est pourquoi vous pouvez les hacher avec un peu d'huile pour les congeler sous la forme de petits glaçons. Ensuite, placez les cubes dans un sac de congélation.
Une fois séchée en revanche, les feuilles de basilic se conservent bien mais perdent toutefois un peu de leur saveur. Privilégiez donc si possible la congélation.

Son utilisation en cuisine:
A savoir - Une fois haché ou ciselé, le basilic est a consommer très rapidement car il a tendance à s'oxyder.
Le basilic accompagne très bien un grand nombre de plats comme les pâtes, les salades, les tomates - inutile de mentionner la fameuse tomate-mozzarella qui s'en basilic, n'en serait plus une, les œufs... Un beurre au basilic est également une très bonne sauce pour les viandes grillées et les fruits de mer.
Les fleurs de basilic peuvent être ajoutées dans les salades de légumes mais aussi de fruits. Cela donnera un peu d'originalité à une salade très simple.

Dans le potager - Association - Comment la cultiver?
Le basilic s'associe à merveille avec la courge, la tomate - non seulement, ils forment un couple admirable en cuisine mais en plus, ils constituent un duo inséparable au jardin car le basilic a la réputation de stimuler la croissance de la tomate et d'en améliorer la qualité -, la carotte et le concombre car il éloigne les doryphores, les mouches et les moustiques. Par contre il attire les abeilles et ça, on aime car cela favorise la pollinisation des autres plantes du jardin.
Le basilic est cependant sensible à l'oidium, aux pucerons et à la pourriture grise.

On a hâte d'arriver à nouveau au printemps pour pouvoir profiter à nouveau du basilic. Celui-ci était présent au Cimetière d'Ixelles et à la Plaine de jeux Renier Chalon.

***

vendredi 4 octobre 2013

La recette de la semaine...

La semaine dernière, nous vous proposions notre tout premier post culinaire avec la recette du pesto de basilic. Un grand classique de la cuisine italienne, très apprécié des gourmets et si facile à réaliser.

Cette semaine étant principalement consacrée à la sauge, il est logique que nous vous proposions une recette dont cet aromate en est l'élément principal. Voici donc une variante du pesto de basilic... le pesto de sauge! L'idée et la recette de base nous ont été proposées par Romain. Mais comme toujours, nous n'avons pas pu nous empêcher de la modifier quelque peu...

Temps de préparation: 10 - 15 minutes
Les ingrédients:
- 50g de feuilles fraîches de sauge
- 3CS d'huile de noix
- 50g de noix de cajou - ou selon vos goûts, des pignons de pin, des noix ou des amandes.
- 5 gousses d'ail
- 2CS de jus de citron jaune
- de l'huile d'olive - au min 25cl

La préparation de la recette:
Préchauffez votre four à 200°. Dans un bol, mettez un filet d'huile d'olive et placez-y 3 gousses d'ail. Enfournez environ 15 minutes, le temps pour celles-ci de dorer/griller. Faites attention, la durée varie en fonction de votre four.
Dans un mixeur, placez les feuilles de sauge fraîches, l'huile de noix, les noix de cajou, les 2 gousses d'ail fraîches, les 3 gousses d'ail grillées et les 2CS de jus de citron. Arrosez d'un peu d'huile d'olive et mixez le tout.
Si le mélange est trop compacte, ajoutez de l'huile d'olive petit à petit et mixez à nouveau afin d'obtenir une consistance fluide.

Attention, vous n'obtiendrez pas une consistance totalement lisse car la sauge est un aromate assez ferme. 

Versez enfin la préparation obtenue dans un contenant, que vous aurez au préalable stérilisé, et recouvrez d'huile d'olive, tout comme pour le pesto de basilic. De cette manière, le pesto de sauge ne sera pas en contact avec l'air, ne s'oxydera pas et se conservera plus longtemps. 

Contrairement au pesto de basilic, le pesto de sauge, de part sa saveur intense, s'utilise principalement pour parfumer des plats de viandes, comme des médaillons de porcs ou des escalopes de poulet. Mais n'allez pas croire que celui-ci ne s’accommode pas avec des pâtes, l'association est délicieuse à condition d'ajouter quelques dés de tomates et du parmesan fraîchement râpé.

Maintenant, il ne nous reste plus qu'à vous souhaitez une bonne dégustation...
N'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé! 

***

mercredi 2 octobre 2013

La sauge, vous connaissez?

Salvia officinalis
Cet aromate à la saveur puissante, certes légèrement amer et camphré, est bien trop souvent oublié et c'est un tort!

Avec ses multiples propriétés, la sauge est un aromate qu'il est bon de consommer et d'utiliser.  

Un dicton provençal dit d'ailleurs : " Qui a de la sauge dans son jardin, n'a pas besoin de médecin". 

Vous ne nous croyez pas? Lisez plutôt ce qui suit... 


Les propriétés médicinales de la sauge:
  1. La sauge tonifie la mémoire: Elle limite l’oxydation des corps gras du système nerveux et ralentit donc leur détérioration, ce qui a pour effet d'améliorer la mémoire.
  2. La sauge soulage les bouffées de chaleur et régule la sudation: Elle produit des des phyto-oestrogènes (des œstrogènes végétaux) qui atténuent la baisse des oestrogènes à la ménopause responsable des bouffées de chaleur. La sauge contient aussi de l'acide ursolique dont l'action astringente et antiseptique régule la transpiration.
  3. La sauge est un antispasmodique et relaxante: Elle aide à la digestion, soulage les crampes d'estomac, les douleurs des règles et joue un rôle gastroprotecteur notamment en cas de brûlures gastriques. Côté intestin, la sauge est efficace contre les ballonnements et les gaz intestinaux. La sauge aide également à préparer l’accouchement.
  4. La sauge est antiseptique: Elle adoucit la gorge car elle freine le développement des agents infectieux et ses propriétés antioxydantes limitent la réponse inflammatoire.  La sauge soigne également les lésions bénignes de la peau (coupures après rasage, acnés, ...) et favorise l'hygiène buccale car elle limite le développement des bactéries responsable de la formation de plaque dentaire et de la détérioration des gencives. Elle renforce les défenses immunitaires de la zone touchée en réveillant la production de globules blancs.
  5. La sauge à un pouvoir calmant sur l'herpès labial: L'huile essentielle de sauge sclarée combinée à quelques gouttes de tea tree ou de lavande, le tout dilué dans une huile végétale, est très efficace pour résorber les lésions. Il suffit d'en appliquer sur le bouton et autour. 
Les remèdes maisons
Infusion de sauge : Laisser infuser, hors du feu, 1 c. à soupe de sauge dans 125 ml d'eau bouillante pendant 5 minutes et filtrer.
  1. Maux de gorge, infections buccales, laryngites: Dans l’infusion, ajouter le jus d’une lime et ensuite, gargariser pendant 30 secondes à 1 minute.
  2. Piqûres d'insectes: Mâcher quelques feuilles de sauge, les déposer imbibées de salive sur la piqûre et laisser agir quelques minutes.
  3. Purifier de l'eau contaminée: Faire bouillir l'eau avec une pincée de feuilles de sauge pour éviter les coliques et la diarrhée.
  4. Aphtes: Placer une feuille de sauge dans la bouche sur l'aphte et laisser agir environ 15 minutes. Renouveler plusieurs fois au cours de la journée.
  5. Fièvre : Infuser, pendant 10 minutes, 1 c. à café de sauge dans une tasse d'eau bouillante et boire. A consommer au moins 3 fois par jour.
  6. Insectes, mites: Disposer des feuilles de sauge dans vos armoires. 
  7. Courbature, stress: Mettre des feuilles de sauge dans votre bain.
Sa conservation:
Les feuilles de sauge se conservent très bien séchées.

Son utilisation en cuisine:
La sauge a un goût puissant et légèrement amer mais elle se marie très bien avec un grand nombre d'ingrédients. Elle est notamment employée comme condiment dans des charcuteries, des plats de viandes, des omelettes... N'hésitez donc pas et ajouter un peu de sauge dans vos plats.

Dans le potager - Association - Comment la cultiver?
La sauge a besoin d'environ deux années pour se transformer en un arbrisseau. Avant qu'elle ne "fasse son bois", il faut veillez à la protéger pour l'hiver. On dit alors qu'il faut rabattre la sauge.
Pour la récolte, n'utiliser jamais un outil en fer car la sauge risquerait de noircir au séchage.
Dans le potager, la sauge chasse la mouche de la carotte, le papillon des choux et la tique. Elle contribue à la croissance du chou, des carottes, des fraises, des tomates et de la marjolaine mais elle nuit aux oignons et aux fleurs annuelles.

Comme vous aurez pu le constater, la sauge à de nombreuses utilités alors maintenant qu'on vous en a dit un peu plus à son sujet, testez, vous nous en direz des nouvelles! 

Pour rappel, des plants de sauge sont présents sur les deux sites d'Ixelles: le Cimetière d'Ixelles et la Plaine de jeux Renier Chalon.

*** 

dimanche 29 septembre 2013

Rendez-vous jeudi 3 octobre!

Bonjour à tous!

Comment allez-vous? Avez-vous bien profité de votre dimanche et des rayons du soleil?
D'ailleurs plutôt présents durant toute cette semaine, ce qui fut très agréable!

En ce qui nous concerne, nous avons plutôt bien travaillé sur le projet et ça continue. Avec un dossier à rendre pour lundi matin 11h, c'est un peu la course. 
Quoi qu'il en soit, nous avons pris le temps de planifier, en partie, les semaines à venir. Nous avons imaginé et commencé à rédiger des articles pour alimenter le site, préparé quelques activités à organiser avant l'arrivée de l'hiver et même cuisiné une nouvelle recette à base... d'un aromate mais nous ne vous en disons pas plus pour le moment. Patience!

Pour le moment, nous vous proposons un rendez-vous pour ce jeudi 3 octobre sur le site du Cimetière d'Ixelles. Nous serons sur place dès 12h et certainement jusque 14h. 
Lors de cette permanence, nous vous proposerons d'apprendre à rabattre la sauge afin de la protéger de l'hiver. N'hésitez donc pas à venir nous rejoindre. 


Bonne soirée à tous...

***